Contact | Plan du site
Accueil - Commune de Kintzheim - Blason Commune de Kintzheim

Infos pratiques

Horaires Mairie de Kintzheim Horaires :
du Lundi au Vendredi: 
de 08h00 à 12h00
Lundi et Vendredi:
de 17h00 à 18h00
Mairie de Kintzheim Adresse:
50 rue de la Liberté
67600 KINTZHEIM
Téléphone de la mairie de Kintzheim

mail de la mairie de Kintzheim
Contacts:
Tél: 03.88.82.04.87
Fax: 03.88.82.71.20
commune.kintzheim@wanadoo.fr

 

Météo à Kintzheim

ERROR: Can not connect the API

 

Publications communales

Rechercher


 

Patrimoine

La Mairie de style baroque

A voir dans le hall du Secrétariat:

- La grille forgée par Charles DICKELY en 1928 (ancien portail de la Chapelle de l'Aigle).

- La borne intercommunale.
Cette borne de délimitation intercommunale était placée à la limite des bans de Kintzheim et de Châtenois. A l'avant, elle présente, sculptée dans le grès des Vosges l'armoirie de Kintzheim. A l'arrière, la borne est lisse. Elle n'est pas datée, mais on peut supposer qu'elle a été réalisée autour de 1800, la Commune de Kintzheim étant devenue autonome en 1789, après la Grande Révolution.

- Une meule à grain découverte au printemps 2003 par M. Daniel GERARD, pouvant datée de la période néolithique.

- L'horloge mécanique UNGERER de l'Eglise Saint-Martin fabriquée en 1846. Elle sonnait les quarts et les heures et entraînait quatre cadrans de deux mètres de diamètres. A cette époque, il n'y avait que les haures qui étaient indiquées et une personne devait monter au clocher pour remonter les trois mécanismes qui la composaient. Elle a été réparée en 1890 et munie d'une minuterie de deux aiguilles. Une autres réparation eu lieu en 1920. L'horloge électromécanique lui a succédé dans les années 1950. Depuis ce temps, elle était stockée dans un coin du clocher. La restauration récente fut difficile car l'horloge a souffert des intempéries et était partiellement rouillée. Elle a été réalisée par l'Entreprise BODET.

L'Eglise Romane Saint-Martin

Eglise Romane Saint-Martin de KintzheimDédiée à Saint-Martin, l’église de Kintzheim est située sur un promontoire au centre du village qui révèle encore aujourd’hui des traces d’anciennes fortifications et sur lequel s’élevait jadis un édifice religieux.

Dès le 18ème siècle, cette ancienne église s’avéra trop petite pour accueillir les fidèles de la paroisse.

Ainsi fut construite l’église actuelle entre 1844 et 1846, révélant par l’ampleur de sa réalisation la foi et l’élan de la communauté.

Le style de l’église témoigne d’une époque éprise d’harmonie et d’espace, avec un goût encore prononcé pour le baroque tardif.
L’architecte chargé des plans, Antoine Ringeisen, était l’auteur d’autres réalisations culturelles remarquables dans l’Alsace Centrale (notamment Mackenheim et sa cathédrale du Ried).

L'Eglise renferme le reliquaire de la Dent de Saint-Jacques.

La Chapelle - Rue Clog-Strebler

Chapelle rue Clog-Strebler à KintzheimLe 7 février 1852, Mlles Anne-Marie et Barbe JENNY, déclarent leur intention de construire, à leurs frais, une petite chapelle dans la rue dite Plänzer et pouvant servie en même temps de reposoir à la Fête-Dieu et elles demandent 8m3 de bois de la Commune pour la fabrication de la toiture. Le Conseil Municipal émet un avis favorable à cette demande. La rue Clog n'était alors qu'un sentier dit "Schneiderpfad", le sentier des Tailleurs.

Le 11 décembre 1887, on fête l'inauguration de la chapelle, après le décès des deux soeurs.

Le 18 juillet 1899, Marie-Anne ADRIAN fait une donation de 2 000 marks en vue de l'entretien de la chapelle.

Source: Kintzheim, toute une histoire...

 

La Chapelle de l'Aigle

située dans le Val d'Argent sur le territoire de Kintzheim, mais en forêt communale de Sélestat, dépend de la paroisse de Kintzheim.

Son origine date probablement du début du XIXe siècle.

La chapelle était surtout connue sous le nom de "Waldkapelle" (chapelle de ou dans la forêt) située dans le canton forestier Adler (aigle).

La légende veut qu'à cet endroit s'est arrêté un voiturier avec sa charge de bois, et le cheval, en grattant énergiquement le sol, a fait ressortir de l'ornière une image de la Vierge qui fut fixée dans la niche d'un arbre et vénérée par la suite par les habitants de la région.

Lors des célèbres "apparitions de Neubois", durant les années 1872-1880, des personnes et enfants prétendaient avoir eu des apparitions à cet endroit. Ces personnes voyaient, d'après leurs dires, la Sainte-Vierge et autres anges protégeant le pape.

Le 12 décembre 1873, le Kreisdirektor de Sélestat ordonne une surveillance journalière de ces lieux par la police, vu que la fréquentation journalière de cette chapelle se faisait par une centaine de personnes.

L'actuelle chapelle a été construite sous la direction du curé d'alors, Joseph SCHAHL et du président de la fabrique de l'église, Ignace HUMM.

Source: Kintzheim, toute une histoire...

Fontaine de Kintzheim

Les 4 fontaines

Le Banc Joséphine

Banc-reposoir "Joséphine" de KintzheimL'histoire du Banc Joséphine
Les premiers bancs reposoirs sont nés sur l'initiative du Préfet du département du Bas-Rhin : Adrien LEZAY-MARNESIA à l'occasion du baptême du fils de Napoléon I et de l'Impératrice Marie-Louise d'Autriche en 1811. Le Préfet proposait d'installer ces bancs sur les routes de demi-lieu (2 kilomètres) en demi lieu pour permettre aux voyageurs et cultivateurs de se reposer. Quatre ou cinq arbres devaient aussi être plantés pour ombrager ces bancs, dits du "Roi de Rome". Le financement des premiers bancs, environ 120 dans le Bas-Rhin, était à la charge des Communes.

En 1853, le Préfet du Bas-Rhin d'alors, Auguste-César WEST, reprend cette initiative lors du mariage de Napoléon III avec Eugénie de MOONTIJO. Le département prend alors en charge la fourniture des pierres taillées et ceci pour environ 500 bancs. De cette période (1854) date de l'installation du banc reposoir de Kintzheim en bordure du CD 201 entre Orschwiller et Sélestat, à l'intersection du Dreispitzweg et du Mittelgraben.

Le "Bierkeller" - Route de Châtenois

 

Le Grand-Cru du Praelatenberg

Un terroir exceptionnel
Les belvédères du haut-Koenigsbourg dominent les pentes du Praelatenberg.  Situé entre 250 et 350 m d'altitude, il bénéficie d'une orientation Est - Sud-Est. La roche-mère métamorphique donne un sol silicieux lourd, peu profond, qui renferme un grand nombre de cailloux ferrugineux cimentés de grains de quartz et qui favorisent le drainage et le réchauffement du sol. En contrebas, le matériel cristallin friable est altéré en limons et cailloutis de solifluxion riches en minéraux.

Des cépages privilégies
Le Praelatenberg est un terroir de 18,70 ha où le Riesling, le Gewurztraminer, le Muscat d'Alsace, le Tokay Pinot Gris se développent à la perfection.

De mémoire...
Cité en 823, le Praelatenberg appartenait aux prélats de l'abbaye d'Ebersmunster. Il sera très convoité. Exploité au siècle dernier par des viticulteurs de Sélestat, il appartient aujourd'hui aux vignerons d'Orschwiller et Kintzheim.

Des qualités typiques
Le Praelatenberg produit des vins de garde qui développent avec le temps les qualités caractéristiques de leur terroir: finesse et élégance.

© Mairie de Kintzheim - 50 rue de la Liberté - 67600 KINTZHEIM -Tél: 03.88.82.04.87 - Contact - Plan du site - Mentions légales - Réalisation: Anne Vonthron